Enfin le printemps ! Les goélands font les fous, les merles chantent, le soleil brille (ça, ça dépend), les bourgeons bourgeonnent, les crocus et les jonquilles fleurissent...

Et les cours sont terminés ! Premier examen dans 3 semaines.

Ce matin, 3 cm de neige fraîche et 3°C, c'est vivifiant.

Hier premier mai, les drapeaux étaient de sortie. Un drapeau norvégien flottait à chaque fenêtre. Etrange de constater comme le patriotisme est culturel ! C'est aussi la période des "russ", fêtes de la fin du "lycée" pour les élèves de l'équivalent de la terminale générale ou technologique. Pendant plusieurs semaines ils célèbrent la fin de l'école, habillés de salopettes rouges aux couleurs de la Norvège et de t-shirts, sweats, chaussures avec des drapeaux imprimés. Vu aussi : une paire de converse "drapeau norvégien". Aujourd'hui les drapeaux sont retournés au placard, en attendant le 17 mai.

Ce jour est férié en mémoire du 17 mai 1814, jour de la réunion de la Convention d'Eidsvoll. L'empereur des Français déchu de l'époque n'est pas étranger à cette date. Voici l'histoire...
En raison de l’alliance contractée par le royaume dano-norvégien avec Napoléon, les puissances coalisées victorieuses ont cédé la Norvège à la Suède en 1814. En réaction, une Convention nationale se réunit à Eidsvoll dans l'Akershus : elle déclare l’indépendance du royaume de Norvège et adopte une constitution, avant de désigner comme roi le prince danois Christian-Frédéric de Danemark, le 17 mai 1814. Sa rebellion tourne court devant une invasion suédoise menée par le prince héritier de Suède qui n'est autre que l'ancien maréchal d'Empire de Napoléon, Jean-Baptiste Bernadotte. Ce dernier devient roi de Suède en 1818 sous le nom de Charles XIV Jean. Les Norvégiens se voient accorder le droit de rester un royaume distinct et conserver leur constitution démocratique, mais sont forcés d’entrer dans une union personnelle avec la Suède. Mais la résistance nationale continue, et finit par l’emporter : la Norvège acquiert son indépendance en 1905. Les Norvégiens optent alors pour la monarchie et choisissent le prince Charles de Danemark comme souverain. Celui-ci prend le titre de Haakon VII.

Voici l'hymne de la Norvège chanté par le Chœur des Solistes Norvégiens. Il s'appelle "Ja, vi elsker dette landet" ce qui signifie "Oui, nous aimons ce pays".

Les paroles traduites sont là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ja,_vi_elsker_dette_landet

Aujourd'hui la rivalité Suède-Norvège existe toujours, un peu comme l'Angleterre et la France en somme. Aux JO de Vancouver, l'essentiel n'était pas d'assurer la meilleure place possible au classement des médailles, mais d'en avoir plus que la Suède...